Villes du Maroc

Villes du Maroc

Le Maroc est le deuxième pays du Maghreb le plus peuplé (le premier étant l’Algérie). Il compte environ 33 millions d’habitants d’après le dernier recensement. Cet habitat est surtout urbain et côtier. Ainsi, les villes du Maroc sont très peuplées (Casablanca dépasse par exemple les 3 millions d’habitants, et pas moins de 4 villes franchissent la barre du million d’habitants).

Nous vous listons ici quelles sont les différentes villes du Maroc. Bonne lecture !

Liste des villes du Maroc en nombre d’habitants :

Voici la liste des villes du Maroc en nombre d’habitants. Nous avons choisi de les classer ainsi, de la plus grande à la moins grande. Nous nous sommes aussi limités aux villes de plus de 300.000 habitants (sinon, nous aurions dû afficher toutes les communes du Maroc).

  • Casablanca (3,127,535 habitants)
  • Fès (1,212,325 habitants)
  • Tanger (1,126,536 habitants)
  • Marrakech (1,034,147 habitants)
  • Salé (1,005,731 habitants)
  • Meknès (743,384 habitants)
  • Oujda (572,083 habitants)
  • Rabat (544,422 habitants)
  • Kénitra (431,282 habitants)
  • Agadir (421,844 habitants)
  • Tétouan (380,510 habitants)
  • Témara (313,510 habitants)
  • Safi (308,508 habitants)

Maintenant que nous avons détaillé la liste des villes marocaines par habitant, faisons un petit point sur chacune des grandes villes du pays.

Casablanca

C’est sans aucun doute la capitale économique du Maroc. Avec ses 3 millions d’habitants, c’est la métropole qui concentre le plus d’emplois, et l’essentiel des centres de décision. C’est aussi le grand hub du pays pour se déplacer (principal aéroport international, premier port du pays…)

Casablanca est un lieu incontournable si vous vous rendez au Maroc. Déjà, ce sera normalement là que vous arriverez (si vous vous déplacez en avion en provenance de l’étranger). Ensuite, il faut voir certains quartiers typiques qui font la beauté de cette ville comme le marché du Maarif, ou la magnifique mosquée Hassan II. Néanmoins, si vous visitez Casablanca en même temps que d’autres villes du Maroc, vous aurez l’impression d’une certaine modernité, qui tranche avec le reste du pays.

Marrakech

La ville ocre est sans conteste la capitale touristique du Maroc. Elle accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs, charmés par sa Médina classée patrimoine mondial par l’UNESCO, ses hôtels de luxe, sa palmeraie, ses souks et ses belles mosquées. Marrakech est sans aucun doute la ville la plus touristique du pays.

Il est bon de noter que le deuxième aéroport international le plus important du pays est celui de Marrakech.

Fès

Fès el Bali est la plus grande Médina piétonne du monde. Son atmosphère médiévale en fait l’une des villes les plus attractives du Maroc. Elle est également réputée pour son artisanat traditionnel, notamment le travail du cuir, la céramique et la broderie. Assez discrète, elle est relativement éloignée des circuits touristiques traditionnels. Fès est une ville très touristique, comme Marrakech, mais contrairement à la première, elle est plus discrète, elle se laisse moins facilement découvrir. Certains disent même que c’est la plus culturelle des villes du Maroc.

Tanger

La ville blanche a longtemps été un lieu de passage et d’intrigues internationales. Aujourd’hui, elle est un pôle économique en plein essor, tout en conservant son charme méditerranéen. D’une certaine manière, on peut dire que c’est la plus européenne des villes du Maroc.

Tanger n’est généralement pas une destination touristique pour les personnes qui se rendent au Maroc. C’est la porte d’entrée de l’empire chérifien pour ceux qui viennent en voiture depuis l’Europe. Mais, si vous avez l’occasion d’y faire une halte, Tanger vaut tout de même le détour !

Agadir

La station balnéaire d’Agadir est la principale destination de vacances des Marocains. Ses plages de sable et son ensoleillement tout au long de l’année en font une destination de choix pour les amateurs de soleil. C’est une des villes du Maroc parmi les plus touristiques.

Beaucoup de touristes s’y rendent pour se faire bronzer et profiter de la chaleur du Sud du Maroc dans cette cité balnéaire. Ce n’est pas la ville la plus riche d’un point de vue culturel, mais tout y est pensé pour que le touriste y passe d’excellents moments. Les hôtels sont nombreux et confortables, les restaurants et les attractions ne manquent pas.

Essaouira

La ville d’Essaouira est un havre de paix sur la côte atlantique. Ses remparts, sa médina et ses kasbahs en font l’une des villes les plus pittoresques du Maroc.

villes-du-maroc

Chefchaouen

La ville bleue de Chefchaouen est une étape incontournable de tout voyage au Maroc. Située dans les montagnes du Rif, cette petite ville est célèbre pour ses bâtiments peints dans des tons de bleu.

Meknès

Meknès est l’une des quatre villes impériales du Maroc, située dans le centre-nord du pays et la sixième ville du royaume par sa population. Le site historique de Volubilis est situé à proximité. Fondée au XIe siècle par les Almoravides comme colonie militaire, Meknès est devenue une capitale sous le règne du sultan Moulay Ismaïl (1672-1727), fondateur de la dynastie alaouite. La population urbaine est estimée à plus de 650 000 habitants avec une préfecture métropolitaine de plus d’un million de personnes. Par cette histoire riche, Meknès est aujourd’hui un centre culturel majeur. C’est assurément l’une des villes du Maroc avec la plus grande histoire, nous vous recommandons vivement de la visiter.

Rabat

Rabat est la capitale du Maroc et sa septième plus grande ville avec une population urbaine d’environ 580 000 habitants et une population métropolitaine de plus de 1,2 million. C’est également la capitale de la région administrative de Rabat-Salé-Kénitra. La ville est située sur l’océan Atlantique, à l’embouchure du fleuve Bou-Regreg. Sur la rive opposée du fleuve se trouve Salé, la ville-dortoir de Rabat. Avec Temara, ces villes forment une conurbation appelée Grand Rabat. Salé est une des plus grandes villes du Maroc (en nombre d’habitants). Aujourd’hui, cette métropole est une des plus grandes du Maroc, derrière celle de Casablanca.

L’histoire de Rabat est relativement moderne par rapport à celle de la ville antique voisine de Salé. En 1146, le souverain almohade Abd al-Mu’min a transformé le ribat de Rabat en une véritable forteresse pour l’utiliser comme point de départ d’attaques contre l’Ibérie. En 1170, en raison de son importance militaire, Rabat a acquis le titre de Ribatu l-Fath, qui signifie « forteresse de la victoire », d’où elle tire son nom actuel. Aujourd’hui c’est une des plus belles villes du Maroc, de par son importance historique, mais aussi grâce à son statut de capitale.